CNRS Université Paris-Sud 11



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

CSNSM - UMR8609
Bâtiments 104 et 108
91405 Orsay Campus

+33 1 69 15 52 13
104 +33 1 69 15 50 08
108 +33 1 69 15 52 68
Mentions légales

Accueil > Séminaires > Séminaires passés > Séminaires de 2009 > Caracterisation des detecteurs d’AGATA et etude de l’hyperdeformation dans la region de masse A 120

Hoa Ha

Caracterisation des detecteurs d’AGATA et etude de l’hyperdeformation dans la region de masse A 120

Lundi 5 octobre 2009, à 10h

La spectroscopie γ est un outil puissant pour sonder la structure des noyaux atomiques. Grâce aux développements des multidétecteurs γ, conduisant chaque fois à un abaissement important de limite d’observation, de nombreuses informations dans le domaine de la structure nucléaire ont été obtenues. Néanmoins, plusieurs questions restent encore ouvertes et n’ont pas pu être résolues avec cette génération actuelle de détecteurs. C’est dans ces circonstances qu’est né le projet AGATA (Advanced GAmma Tracking Array) dont les objectifs physiques sont de sonder la structure nucléaire dans des conditions extrêmes de spin, d’isospin et de charge.

Le travail de ma thèse comporte deux parties : un volet instrumentation autour du détecteur AGATA qui consiste en la mise en route d’un système original pour le « scanning » des détecteurs et un volet physique autour de l’analyse des données de l’expérience 80Se(48Ca, 4n)124Xe effectuée à Argonne (USA) auprès du multidétecteur GAMMASPHERE. Le but de cette expérience exploratoire est de rechercher l’hyperdéformation nucléaire. L’analyse de cette expérience est étayée par des calculs théoriques Hartree-Fock-Bogoliubov avec l’interaction effective de Gogny D1S prédictifs.