CNRS Université Paris-Sud 11



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

CSNSM - UMR8609
Bâtiments 104 et 108
91405 Orsay Campus

+33 1 69 15 52 13
104 +33 1 69 15 50 08
108 +33 1 69 15 52 68
Mentions légales

Accueil > Archives > 2014 > Détecteurs cryogéniques et leurs applications en Astrophysique et Astroparticules

Stefanos Marnieros

Détecteurs cryogéniques et leurs applications en Astrophysique et Astroparticules

Soutenance HDR mercredi 30 avril 2014 - 14h30 - IPNO, bât 100, sallle des conseils

Les détecteurs cryogéniques fonctionnant en dessous du degré Kelvin ont permis
la mise au point d’expériences d’Astrophysique et d’Astroparticules originales et très sensibles. L’étude précise du fond diffus cosmologique, la recherche de la matière noire
non baryonique, l’étude des propriétés du neutrino et l’exploration de l’Univers chaud en
rayons X, sont des cas exemplaires utilisant les avantages de ce genre de détecteurs.
Le présent travail expose les différents types de détecteurs cryogéniques
(bolomètres et calorimètres) en cours de développement ou réalisés au CSNSM, et met en perspective leur intérêt mais aussi les difficultés liées à leur fabrication et leur
fonctionnement à très basse température. Nous allons insister en particulier sur les
détecteurs à base de senseurs supraconducteurs de type TES (Transition Edge Sensors), qui ont acquit un niveau de maturité suffisant pour envisager des expériences embarquées sur satellite.

PDF - 100.7 ko
Affiche de la soutenance