CNRS Université Paris-Sud 11



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

CSNSM - UMR8609
Bâtiments 104 et 108
91405 Orsay Campus

+33 1 69 15 52 13
104 +33 1 69 15 50 08
108 +33 1 69 15 52 68
Mentions légales

Accueil > Groupes de recherche > Structure du noyau > Fission Induite et Noyaux Exotiques

Fission Induite et Noyaux Exotiques


Contact : Alain Astier
 


Dernières nouvelles :
Nouveau succès du « simple » modèle en couches nucléaires  : Découverte d’états correspondant à la brisure de trois paires de nucléons situés sur une même orbite dans des isotopes d’étain !


 

Présentation :
Les noyaux exotiques riches en neutrons d’intérêt sont synthétisés par fission dans des états de spins élevés et l’analyse de leur désexcitation gamma permet de remonter à leur structure. La région de noyaux situés au "Nord - Nord-Est" de 78Ni concentre les principales investigations du groupe. La caractérisation du gap sphérique N=50, spécialement son évolution dans des noyaux très exotiques qui comportent un large excès de neutrons par rapport aux protons, est en effet une question importante de nos jours en physique nucléaire.
Historiquement nous avons employé des réactions de fission induite par ions lourds pour produire ces noyaux à hauts spins. Dans un proche avenir nous effectuerons également la spectroscopie prompte de noyaux encore plus exotiques grâce à la fission de cibles fissiles (235U, 241Pu) induite par neutrons thermiques, provenant du réacteur de l’ILL (Institut Laue Langevin) à Grenoble.

Complémentairement aux études à haut spins, les mesures auprès d’ALTO (Accélérateur Linéaire auprès du Tandem d’Orsay) offriront l’opportunité d’effectuer la spectroscopie de toute une variété d’isotopes riches en neutrons extraits de la cible et séparés isobariquement, les états de bas spins étant peuplés par décroissance beta.
Un programme de recherches est également conduit pour optimiser un banc de mesures utilisant des détecteurs LaBr, les plus récents scintillateurs rapides, dans le but d’effectuer des expériences consacrées à la mesure de durées de vie d’états pour certains de ces isotopes produits à ALTO.