CNRS Université Paris-Sud 11



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

CSNSM - UMR8609
Bâtiments 104 et 108
91405 Orsay Campus

+33 1 69 15 52 13
104 +33 1 69 15 50 08
108 +33 1 69 15 52 68
Mentions légales

Accueil > Séminaires > Séminaires passés > Seminaires de 2014 > La composition isotopique de l’hydrogène de l’eau du système solaire

Emmanuel Jacquet

La composition isotopique de l’hydrogène de l’eau du système solaire

Jeudi 13 novembre 2014 à 14h00 C.S.N.S.M. - Bât. 108 - Salle de réunion

SÉMINAIRE commun avec l’IAS

Le rapport D/H de l’eau du système solaire est un traceur précieux de son origine.

L’enrichissement en deutérium des comètes par rapport au gaz nébulaire présumé laisse penser qu’une fraction significative de l’eau a été héritée du nuage protosolaire, et n’a été que partiellement équilibrée dans le disque protoplanétaire originel. Or, l’étendue de cette équilibration dans le système solaire interne dépend de la température du disque et de la vigueur de la diffusion turbulente. Dès lors, l’enrichissement intermédiaire en deutérium que présentent les chondrites carbonées et la Terre contraignent la physique du disque.

Je montrerai que dans le cadre des modèles standard des disques "alpha", les observations requièrent une diffusion turbulente efficace, qui pourrait également avoir favorisé le transport de minéraux de hautes températures vers la régions de formation des comètes. J’évoquerai ensuite en quoi un ingrédient non-standard, les éruptions FU Orionis, pourrait aussi avoir laissé leur marque dans la systématique du D/H de l’eau du système solaire.

PDF - 114.7 ko

Post-scriptum :

Renseignements CSNSM : Hélène le Sueur/ Stéphanie Roccia 01 69 15 52 25/52 15