CNRS Université Paris-Sud 11



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

CSNSM - UMR8609
Bâtiments 104 et 108
91405 Orsay Campus

+33 1 69 15 52 13
104 +33 1 69 15 50 08
108 +33 1 69 15 52 68
Mentions légales

Accueil > Séminaires > Séminaires passés > Séminaires de 2010 > La recherche d’exoplanètes : des planètes géantes aux exo-Terres

Xavier Bonfils

La recherche d’exoplanètes : des planètes géantes aux exo-Terres

Jeudi 22 avril, à 14h00

En 1995, la 1ère exoplanète autour d’une étoile semblable au Soleil était détectée. Appelée 51Peg b, sa masse est d’une demie fois la masse de Jupiter et tourne autour de son étoile en seulement 4 jours. Depuis, nous connaissons plus de 400 exoplanètes, nous en détectons des moins massives et avec de plus longues périodes orbitales. L’amélioration des techniques nous permet maintenant de détecter des planètes de type "super-Terres" (dont la masse est comprise entre 1 et 10 fois la masse de la Terre) dont certaines sont peut être "habitable" (i.e. avec une température telle que l’eau à leur surface peut être liquide).

Je vous présenterai d’abord les techniques utilisées pour détecter et caractériser ces exoplanètes et quelles grandeurs physiques nous pouvons mesurer. J’illustrerai les deux méthodes les plus populaires avec quelques résultats de notre équipe, dont la détection de la planète la moins massive connue à ce jour, les détections des 1er prototypes d’exoplanètes habitables et la caractérisation plus détaillée de planètes ressemblant à la Terre. Pour finir, je vous parlerai de la feuille de route suivie par la communauté "exoplanètes" pour détecter des planètes jumelles à la Terre et rechercher les signatures spectrales de la Vie dans leurs atmosphères.