CNRS Université Paris-Sud 11



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

CSNSM - UMR8609
Bâtiments 104 et 108
91405 Orsay Campus

+33 1 69 15 52 13
104 +33 1 69 15 50 08
108 +33 1 69 15 52 68
Mentions légales

Accueil > Archives > 2009 > Le LHC peut-il produire des trous noirs ?

Le LHC peut-il produire des trous noirs ?

par Gabriel Chardin (Directeur du CSNSM) et Michel Spiro (Directeur de l’IN2P3) (Editions Le Pommier, Paris, janvier 2009)

Dan Simmons, dans son ouvrage Ilium, imagine que les physiciens de l’Institut de Paris, à la suite d’une malencontreuse expérience, ont laissé s’échapper un trou noir microscopique qui, avant de se précipiter vers le centre de la Terre, a détruit une part non négligeable de Paris, appelé désormais « Paris Crater ». Les physiciens de tous pays rassemblés au CERN autour du LHC, le plus puissant accélérateur de particules au monde, sont-ils des apprentis sorciers et pourraient-ils déclencher la destruction de la Terre, voire de l’Univers entier ?

Le LHC pourrait-il en effet produire des trous noirs ? Quel lien y aurait-il entre le plus puissant accélérateur de particules au monde et ces dévoreurs de matière bien plus imposants que notre soleil ? En reproduisant, grâce à ses collisions de particules, les conditions de température et de densité qui régnaient au tout début de l’histoire de l’Univers, le LHC pourrait-il déclencher des phénomènes auxquels les physiciens ne s’attendent pas ?