CNRS Université Paris-Sud 11



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

CSNSM - UMR8609
Bâtiments 104 et 108
91405 Orsay Campus

+33 1 69 15 52 13
104 +33 1 69 15 50 08
108 +33 1 69 15 52 68
Mentions légales

Accueil > À la une > Matériaux nucléaires pour réacteurs du futur : de nouvelles pistes grâce à l’implantation ionique

Dans la même rubrique

Matériaux nucléaires pour réacteurs du futur : de nouvelles pistes grâce à l’implantation ionique

Les aciers ODS (Oxide Dispersion Strengthened steels), matériaux composés de nanoparticules d’oxyde incorporées dans une matrice d’acier, sont susceptibles d’être utilisés dans les composants de structure des réacteurs nucléaires du futur. Une équipe du CSNSM a incorporé les constituants de ces nanoparticules d’oxyde dans une matrice d’acier par implantation ionique à l’aide de la plateforme JANNuS-Orsay du CSNSM, montrant ainsi la faisabilité de cette méthode permettant de comprendre les mécanismes de formation de ces nanoparticules. Ces résultats tendent à prouver que ces nanoparticules peuvent être formées également à température ambiante, dans des conditions hors-équilibre appropriées. L’optimisation de la microstructure de ces aciers ODS, essentielle sur un plan industriel, dépend de cette compréhension fine des mécanismes de formation des nanoparticules, inaccessible par la méthode de fabrication actuelle.

(C. Zheng, A. Gentils, J. Ribis, O. Kaïtasov, V.A. Borodin, M. Descoins, D. Mangelinck, The feasability of Al-based oxide precipitation in Fe-10%Cr alloy by ion implantation, Phil. Mag. 94 (2014) 2937-2955, http://dx.doi.org/10.1080/14786435....)

JPEG

Photo : Aurélie Gentils / CSNSM

Image de microscopie électronique en transmission en champ sombre sur laquelle les nanoprécipités d’oxyde synthétisés par implantation ionique apparaissent en blanc.

Contact : Aurélie Gentils
Aurélie Gentils
01 69 15 52 04