CNRS Université Paris-Sud 11



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

CSNSM - UMR8609
Bâtiments 104 et 108
91405 Orsay Campus

+33 1 69 15 52 13
104 +33 1 69 15 50 08
108 +33 1 69 15 52 68
Mentions légales

Accueil > Séminaires > Séminaires passés > Séminaires de 2011 > Dynamiques électroniques lentes dans les isolants désordonnés et existence d’un verre d’électrons

Dans la même rubrique

Julien Delahaye (Institut Néel CNRS, Grenoble)

Dynamiques électroniques lentes dans les isolants désordonnés et existence d’un verre d’électrons

Jeudi 12 Mai 2011 à 14h15

Les électrons étant des particules très légères, ils sont généralement très mobiles dans les solides cristallins et les temps caractéristiques qui leurs sont associés sont très courts (typiquement de 10-15 à 10-12s). Dans les années 80, des études théoriques ont cependant montré qu’ils pouvaient « geler » en présence d’un fort désordre dans l’arrangement atomique et de fortes répulsions coulombiennes. Ce nouvel état fut appelé « verre électronique ». Plus récemment, des relaxations très lentes des propriétés électroniques ont été mesurées à basse température dans certains isolants désordonnés, relaxations qui pourraient être les premières indications expérimentales de ce nouveau verre.
Durant ce séminaire, nous présenterons les principaux résultats expérimentaux démontrant l’existence de dynamiques électroniques lentes. Puis nous discuterons les interprétations possibles et leurs fondements, en insistant plus particulièrement sur l’hypothèse du verre électronique.