CNRS Université Paris-Sud 11



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS

CSNSM - UMR8609
Bâtiments 104 et 108
91405 Orsay Campus

+33 1 69 15 52 13
104 +33 1 69 15 50 08
108 +33 1 69 15 52 68
Mentions légales

Accueil > À la une > Transitions de formes nucléaires : le comportement du 96Kr se confirme

Dans la même rubrique

Transitions de formes nucléaires : le comportement du 96Kr se confirme

Les noyaux dont le nombre de masse est proche de A = 100 manifestent une variation de forme exceptionnelle. Alors que les modèles prédisaient une forte déformation pour le noyau de krypton (Kr), une mesure des masses des isotopes du krypton (96Kr et 97Kr) réalisée en 2010 par une équipe du CSNSM auprès de l’installation Isolde au Cern a montré que la déformation s’installait de façon graduelle. Lors d’une récente expérience de spectroscopie gamma avec le détecteur Miniball auprès d’Isolde, les chercheurs, notamment du LPSC et du CSNSM, ont confirmé ce comportement inattendu pour le noyau exotique 96Kr : l’énergie du premier état excité (554 keV) montre que la déformation n’est pas soudaine comme pour les noyaux plus lourds. La région de la variation de forme des noyaux autour de A=100 est ainsi bien identifiée, posant une contrainte très forte pour les modèles nucléaires.

Référence : M. Albers et al., Phys. Rev. Lett. (2012)