CNRS Université Paris-Sud 11



Rechercher

Sur ce site

CSNSM - UMR8609
Bâtiments 104 et 108
91405 Orsay Campus

+33 1 69 15 52 13
104 +33 1 69 15 50 08
108 +33 1 69 15 52 68
Mentions légales

Présentation du laboratoire

Situé au cœur du Campus d’Orsay, le Centre de Sciences Nucléaires et de Sciences de la Matière (CSNSM) est une unité mixte de recherche relevant de l’Institut National de Physique Nucléaire et de Physique des Particules (IN2P3) du Centre National de la (...)

Lire la suite


À noter

Rapport d'activité 2015

Rapport d’activité 2015

Le CSNSM présente les temps forts de son activité de recherche et dresse le bilan de deux années d’exercice et d’actions engagées au laboratoire.
Colloque International SSNET'17

Colloque International SSNET’17

Après le succès de la conférence SSNET’16, le CSNSM organise du 6 au 10 Novembre 2017, la 2ème édition, SSNET’17 à Gif sur Yvette, France.
19<sup>ème</sup> édition de la conférence REI – Versailles (78), 2-7 juillet 2017

19ème édition de la conférence REI – Versailles (78), 2-7 juillet 2017

Du 2 au 7 juillet 2017, le Centre de Sciences Nucléaires et de Sciences de la Matière (CSNSM, CNRS/IN2P3 et Université Paris-Sud) organise en partenariat avec le CEA, (SRMP, INSTN, et SCCME, Saclay) et le LSI (CNRS-CEA-Ecole Polytechnique), la 19ème conférence Radiation Effects in Insulators (REI-19) à Versailles (78).

À la une


La 26e édition du colloque Jeunes Chercheurs...

La 26e édition du colloque Jeunes Chercheurs...

A l’occasion du 26e édition du colloque Jeunes Chercheurs Alain Bouyssy du 15 mars 2018, Jérémie Dudouet du CSNSM a reçu le prix de la meilleure communication.
Des micrométéorites antarctiques ultracarbonées révèlent un nouveau type de matériau cométaire.

Des micrométéorites antarctiques ultracarbonées révèlent un nouveau type de matériau cométaire.

Une équipe interdisciplinaire de chercheurs de l’IAS, du CSNSM et de la ligne SMIS du synchrotron SOLEIL a procédé à la première étude systématique en laboratoire de la matière organique provenant de poussières interplanétaires exceptionnelles, les micrométéorites ultra-carbonées (Ultra-Carbonaceous Antarctic MicroMeteorites, UCAMMs).
Où sont-ils ? Les extraterrestres et le paradoxe de Fermi

Où sont-ils ? Les extraterrestres et le paradoxe de Fermi

Sous l’impulsion de Gabriel Chardin, ancien directeur du CSNSM, un livre collectif sur le Paradoxe de Fermi est publié par CNRS Editions.
Etudier le noyau atomique du cuivre, pour mieux comprendre le nickel

Etudier le noyau atomique du cuivre, pour mieux comprendre le nickel

La collaboration ISOLTRAP, dont fait partie des chercheurs du CSNSM, a pesé le noyau exotique cuivre-79 pour déterminer son énergie de liaison. Ayant un seul proton de plus que le noyau phare nickel-78, la masse du cuivre-79 nous donne un indice pour savoir si les noyaux exotiques retiennent leur propriétés magiques si loin de la stabilité. Ce résultat, en complément des informations fournies par spectroscopie gamma à RIKEN par une équipe de l’IPN Orsay et des calculs de modèle en couches fait à l’IPHC Strasbourg, indique que le noyau phare nickel-78 est très probablement doublement magique.
L'axion, particule candidate pour la matière noire, échappe encore une fois aux observations

L’axion, particule candidate pour la matière noire, échappe encore une fois aux observations

Une collaboration internationale, à laquelle participe le LPCC, le LPSC et le CSNSM, a mené une expérience de laboratoire qui pour la première fois contraint le couplage entre l’axion et les gluons confinés dans des neutrons. La très haute sensibilité du spectromètre nEDM (Neutron Electric Dipole Moment) dédié à la mesure du moment électrique dipolaire du neutron, a permis de repousser les contraintes d’origine astrophysique par un facteur 1 000, réduisant le champ des possibles pour cette particule. Un résultat publié dans Physical Review le 14 novembre 2017.