CNRS Université Paris-Sud 11



Rechercher

Sur ce site

CSNSM - UMR8609
Bâtiments 104 et 108
91405 Orsay Campus

+33 1 69 15 52 13
104 +33 1 69 15 50 08
108 +33 1 69 15 52 68
Mentions légales

Présentation du laboratoire

Situé au cœur du Campus d’Orsay, le Centre de Sciences Nucléaires et de Sciences de la Matière (CSNSM) est une unité mixte de recherche relevant de l’Institut National de Physique Nucléaire et de Physique des Particules (IN2P3) du Centre National de la (...)

Lire la suite


À noter

Journées prospectives ALTO 2.0

Journées prospectives ALTO 2.0

ALTO 2.0 est le projet de fiabilité et de durabilité d’ALTO dans le cadre d’une stratégie nationale. L’organisation de l’Atelier sur les prospectives ALTO se déroulera sur trois jours à IPN Orsay, du 5 au 7 février 2018. Deux jours seront consacrés à la physique, et un jour consacré à la fiabilité.
Rapport d'activité 2015

Rapport d’activité 2015

Le CSNSM présente les temps forts de son activité de recherche et dresse le bilan de deux années d’exercice et d’actions engagées au laboratoire.
Colloque International SSNET'17

Colloque International SSNET’17

Après le succès de la conférence SSNET’16, le CSNSM organise du 6 au 10 Novembre 2017, la 2ème édition, SSNET’17 à Gif sur Yvette, France.

À la une


Des micrométéorites antarctiques ultracarbonées révèlent un nouveau type de matériau cométaire.

Des micrométéorites antarctiques ultracarbonées révèlent un nouveau type de matériau cométaire.

Une équipe interdisciplinaire de chercheurs de l’IAS, du CSNSM et de la ligne SMIS du synchrotron SOLEIL a procédé à la première étude systématique en laboratoire de la matière organique provenant de poussières interplanétaires exceptionnelles, les micrométéorites ultra-carbonées (Ultra-Carbonaceous MicroMeteorites, UCAMMs).
Où sont-ils ? Les extraterrestres et le paradox de Fermi

Où sont-ils ? Les extraterrestres et le paradox de Fermi

Sous l’impulsion de Gabriel Chardin, ancien directeur du CSNSM, un livre collectif sur le Paradoxe de Fermi est publié par CNRS Editions.
Etudier le noyau atomique du cuivre, pour mieux comprendre le nickel

Etudier le noyau atomique du cuivre, pour mieux comprendre le nickel

La collaboration ISOLTRAP, dont fait partie des chercheurs du CSNSM, a pesé le noyau exotique cuivre-79 pour déterminer son énergie de liaison. Ayant un seul proton de plus que le noyau phare nickel-78, la masse du cuivre-79 nous donne un indice pour savoir si les noyaux exotiques retiennent leur propriétés magiques si loin de la stabilité. Ce résultat, en complément des informations fournies par spectroscopie gamma à RIKEN par une équipe de l’IPN Orsay et des calculs de modèle en couches fait à l’IPHC Strasbourg, indique que le noyau phare nickel-78 est très probablement doublement magique.
L'axion, particule candidate pour la matière noire, échappe encore une fois aux observations

L’axion, particule candidate pour la matière noire, échappe encore une fois aux observations

Une collaboration internationale, à laquelle participe le LPCC, le LPSC et le CSNSM, a mené une expérience de laboratoire qui pour la première fois contraint le couplage entre l’axion et les gluons confinés dans des neutrons. La très haute sensibilité du spectromètre nEDM (Neutron Electric Dipole Moment) dédié à la mesure du moment électrique dipolaire du neutron, a permis de repousser les contraintes d’origine astrophysique par un facteur 1 000, réduisant le champ des possibles pour cette particule. Un résultat publié dans Physical Review le 14 novembre 2017.
Compétition gamma neutron dans la décroissance de noyaux exotiques : Gamma +1, Neutron 0

Compétition gamma neutron dans la décroissance de noyaux exotiques : Gamma +1, Neutron 0

Grace à la plateforme SCALP, nous avons pu établir que l’émission anormale de gamma de haute énergie détectée sur ALTO avec le détecteur LaBr3 était bien une émission gamma (et pas un effet lié aux neutrons).

A consulter

Propositions de thèses Propositions de stages Bourses Post-Doctorales Offres d'emploi La vidéo du vendredi

Séminaires


Sterile neutrino search at the ILL nuclear reactor : the STEREO experiment

Par V. Helaine (LPSC-Grenoble)

Le 7 decembre 2016, 11:00, salle de réunion du Bat 108

Search for a light sterile neutrino is currently a hot topic of neutrino physics, arising from the so-called gallium and reactor anomalies, in which a deficit of neutrinos was observed with respect to expectations. Such anomalies could be explained by short distance oscillations towards a sterile state, with ∆m 2 ∼1 eV2. The STEREO detector has been designed to track the electron anti-neutrino energy spectrum distortion from 3 to 8MeV due to such a new L/E oscillation, and should therefore (...)

Lire la suite


Sites hébergés