CNRS Université Paris-Sud 11



Rechercher

Sur ce site

CSNSM - UMR8609
Bâtiments 104 et 108
91405 Orsay Campus

+33 1 69 15 52 13
104 +33 1 69 15 50 08
108 +33 1 69 15 52 68
Mentions légales

Accueil > À la une > Après le cuivre, ISOLDE frappe les isotopes du chrome

Dans la même rubrique

Après le cuivre, ISOLDE frappe les isotopes du chrome

Grâce à la nouvelle source par ionisation laser RILIS [1], l’installation ISOLDE [2] au CERN a produit de nouveaux isotopes dans sa collection impressionnante : les isotopes du chrome, jusqu’à présent produits uniquement par fragmentation en vol.

L’expérience ISOLTRAP [3], conduite par une collaboration dont le Centre de sciences nucléaires et de sciences de la matière (CSNSM, CNRS/Université Paris-Sud) fait partie, a mesuré avec une précision inégalée la masse des isotopes 9 neutrons plus loin que le chrome stable, jusqu’au 63Cr dont la demi-vie n’est que de 130 ms. Récemment publiées dans Physical Review Letters [4], les mesures d’ISOLTRAP montrent une évolution douce de la masse des isotopes du chrome, à l’inverse de ce qui est observé pour les isotopes du Ni ou du Ca. Cette évolution pour des noyaux correspondant au milieu des couches énergétiques de protons et neutrons, a été comparée à différents résultats théoriques, en particulier avec la méthode ab inititio IMSRG [5] - la première fois pour un nombre si important de protons et neutrons de valence.

PNG - 70.6 ko
Énergie de liaison des neutrons avec nouvelles mesures d’ISOLTRAP

En plus des avancées sur l’évolution de la structure nucléaire, ces résultats sont importants pour la modélisation de l’évolution des étoiles à neutron, dans lesquelles les isotopes du chrome jouent un rôle important dans le refroidissement de leur croûte externe [6].

Voir en ligne : Article "Après le cuivre, ISOLDE frappe les isotopes du chrome", sur le site IN2P3


[1Resonance Ionization Laser Ion Source

[2Isotope Separation On Line Device

[4M. Mougeot et al., Phys. Rev. Lett. 120, 232501 (2018)

[5n-Medium Similarity Renormalization Group

[6Z. Meisel et al., Phys. Rev. C 93, 035805 (2016) et S. Gupta et al., Ap. J. 662, 1188 (2007)